Frontalité, fragments, densification définissent le vocabulaire photographique de Jules Hidrot.               Au centre de son travail, le paysage urbain, qu’il interroge plein cadre. L’inventaire formel se détache de toute vocation documentaire pour privilégier une poésie de la mémoire des villes. Eclatés, répétés, retournés, isolés il s’approprie par fragments la ville et se joue de la perte de repères visuels pour créer un nouvel espace autonome. Il produit des images ambigües, où le doute fait partie intégrante de l’oeuvre. On déambule dans un décor aux airs de déjà vu, mais qui ne ressemble à rien que l’on ne connaisse vraiment. Entre réalité et artifice, il interroge la frontière entre approche urbanistique et plastique.

PORTRAIT

Jules HIDROT

mail@juleshidrot.com

Paris